Emmanuel et Henri et leur Taquerìa Santa Rosalia

Aujourd’hui, j’avais très envie de vous dévoiler l’univers d’Emmanuel et Henri et de leur établissement le Santa Rosalia!

Ils ont ouvert il y a quelques mois une Taqueria dans le centre ville de Toulon, un régal!

En mangeant l’une de leur spécialité vous prenez un aller simple pour le Mexique! Ay Caramba!

Mais ce n’est pas tout puisqu’au delà de leur carte qui sent bon l’été, les produits sont judicieusement sélectionnés en privilégiant l’agriculture locale et bio.

Dans leur cuisine chaque produit (de saison) est mis en valeur dans la préparation, de quoi procurer une explosion de saveurs en bouche!

Je vous laisse découvrir leur inspiration ainsi que leur démarche…

1- Et si vous me parlez un peu de vous….

Henri et moi, Emmanuel, avons respectivement 32 et 34 ans. Nous sommes amis depuis près de 15 ans et avons grandi dans le centre ville de Toulon.

2- Quel est votre parcours respectif?

Henri a fait des études d’anglais, jusqu’au Master puis a changé de voie pour travailler dans le secteur de la restauration rapide où il acquit assez d’expérience pour devenir responsable d’établissement.

Pour ma part, j’ai travaillé 12 ans dans le marketing direct en temps qu’adjoint.

Nous avons tous les deux quitté nos emplois respectifs suite à un licenciement économique.

J’avais anticipé mon départ en passant mon CAP de cuisinier en candidat libre, une année avant mon licenciement. Il s’agit donc pour moi d’une reconversion professionnelle.

3- Qu’est-ce qui a motivé l’envie de créer Santa Rosalia?

Les motivations étaient nombreuses, mais la première était de créer notre propre emploi dans une entreprise qui nous ressemble. Le fait de créer quelque chose de nouveau dans la ville dans laquelle nous avions grandi était d’autant plus motivant.

4- Pourquoi le nom Santa Rosalia?

Santa Rosalia est une ville au Mexique, en Basse Californie. Je l’ai visité avec mon épouse, Stéphanie lors de notre voyage de noces. C’est un livre de cuisine, portant sur cette région du Mexique, offert part mon épouse qui a influencé notre destination.

Nous avons choisi le nom de Santa Rosalia car cette ville est certainement la plus française des villes mexicaines. En effet, elle possédait au XIXe une mine de cuivre exploitée par les français, ce qui a largement influencé l’architecture de la ville : maisons coloniales en bois, boulangerie française (toujours en activité), église en métal conçue par Gustave Eiffel… Cette ville ouvrière avec son port de pêche rappelle sous certains aspects Toulon. C’est aussi l’une des villes dans lesquelles nous avons le mieux mangé!

Santa Rosalia

Crédit photo: Stéphanie Davilma

 5- Avez-vous toujours eu envie d’entreprendre? Quel a été le déclic?

L’envie d’entreprendre est venue progressivement. Travailler pendant des années dans de très grandes entreprises où l’Homme est de moins en moins au centre des décisions accélère les choses. On perd peu à peu le sens de son travail, de son engagement et l’envie de créer une entreprise à son image devient de plus en plus importante.

Le déclic a été sans aucun doute le licenciement. Créer le job que l’on aime et qui correspond à nos engagements était très motivant.

6- Quelle est la philosophie de Santa Rosalia?

La philosophie est simple : prendre le temps de savoir ce que l’on mange.

Lorsque l’on vient dans notre établissement pour la première fois, les explications de la provenance des produits et de notre engagement prennent parfois plus de temps que la préparation d’une commande!

7- Le choix du concept (bio et local) était-il une évidence?

On ne peut pas vraiment parler de concept, terme qui pour nous évoque davantage une idée un peu abstraite de ce que nous faisons.

Parlons davantage de convictions. La conviction que consommer des produits issus de l’agriculture biologique permet de préserver notre terre, la santé des agriculteurs, des ouvriers agricoles et la notre. La conviction que consommer local permet de limiter l’impact de notre activité sur la planète, de rémunérer de façon plus juste chaque agriculteur en limitant les intermédiaires et de dynamiser le tissu économique de notre région.

C’est en allant à la rencontre des nos différents fournisseurs que cet engagement nous a paru une évidence.

8- Votre carte réserve toujours de belles surprises, des saveurs inattendues (mais pas moins délicieuses!) où ou comment trouvez-vous cette originalité et cette créativité?

Le créativité et l’originalité de nos recettes viennent du fait que l’on utilise uniquement des produits de saison. Cela oblige à se creuser la tête, surtout l’hiver, où l’on s’éloigne des fruits et légumes habituellement utilisés au Mexique.

santa rosalia

Crédit photo: Stéphanie Davilma

9- La décoration est épurée et soignée, ambiance vintage et chaleureuse, est-ce comme cela que vous aviez imaginé ce lieu?

Nous avions quelques idées déco avant de trouver notre local. Nous avons été guidé par Stéphanie, ma femme, avec son oeil de photographe. Beaucoup de choses ont été improvisées tout au long des travaux, comme le mur brut, ou même jusqu’au tout dernier moment, lors de la construction des tables et des bancs en bois.

Nous voulions un endroit simple et convivial qui nous ressemble.

Au delà d’être vintage, la décoration s’inscrit dans la continuité de notre démarche et de nos engagements.

L’essentiel de notre vaisselle est Made In France, et le mobilier a été chiné ou encore même fabriqué par nos soins dans des matériaux éco-responsables.

santa rosalia

Crédit photo: Stéphanie Davilma

santa rosalia

Crédit photo: Stéphanie Davilma

10- Qu’est ce qui vous motive le plus au quotidien dans cette aventure?

Le fait de savoir que notre travail et notre engagement profitent à la fois à notre clientèle, aux producteurs locaux, au dynamisme du centre ancien et à l’ensemble de notre territoire tout en respectant l’environnement donne clairement envie de se lever le matin!

11- Quels sont vos projets pour cette année? Des événements de prévus?

Pas encore d’événements prévus, mais plutôt un élargissement de notre offre et une modification des nos horaires d’ouverture. Dès cet été nous allons essayer la formule du soir les jeudis et vendredi, plutôt sous la forme d’un bar. Nous proposerons de la bière artisanale, du vin nature, des cocktails tout en offrant la possibilité de grignoter. Plus d’infos sur notre Facebook et Instagram!

Si vous ne connaissez pas encore cette Taqueria et que vous êtes de passage près de Toulon, je vous recommande vivement de vous y arrêter 😉

Tags: Santa Rosalia, taqueria, toulon

0 Comments

Leave Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *